#lokutaMABE

Nos derniers articles et vos dernières contributions

rdc_badibanga_premier_ministre_0.jpg

Nationalité en RDC : pourquoi Samy Badibanga a été recalé pour la présidentielle mais retenu pour les autres scrutins

Parmi les six candidats non retenus pour la présidentielle du 23 décembre, le cas de Samy Badibanga interroge plus d’un internaute. D’autant que la candidature de cet ancien Premier ministre a été déclarée recevable pour les autres scrutins. Explications.

Pourquoi Samy Badibanga a été recalé pour la présidentielle

Selon la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), qui a publié dans la nuit du 24 au 25 août la liste provisoire des candidats à la présidentielle en RDC, le dossier de Samy Badibanga n’est pas recevable pour “défaut de nationalité congolaise d’origine“.

Or Samy Badibanga s’était naturalisé belge, perdant ainsi, de fait, la nationalité congolaise, celle-ci ne pouvant se détenir concurremment avec une autre. Le 25 novembre 2016, alors qu’il venait d’être nommé Premier ministre par le Président Joseph Kabila quelques jours plus tôt, Samy Badibanga a déposé “sa demande de recouvrement de sa nationalité congolaise d’origine, après renonciation à sa nationalité belge d’acquisition, pour des raisons de convenance personnelle”, selon une attestation d’Alexis Thambwe-Mwamba, ministre de la Justice.

Problème : dans sa délibération, la Ceni considère qu'”après avoir perdu sa nationalité d’origine, le recouvrement de cette dernière ne donne le droit qu’à une nationalité [congolaise] d’acquisition”, comme l’a relevé sur Twitter le journaliste Stanis Bujakera Tshiamala sur Twitter.

Pour les autres scrutins, être congolais (d’origine ou pas) suffit

Mais pour les provinciales et les législatives, la loi électorale ne pose pas la condition d’être congolais d’origine aux candidats. Il suffit simplement d’être congolais. Peu importe si le candidat l’est d’origine ou par acquisition.

LMNationalité en RDC : pourquoi Samy Badibanga a été recalé pour la présidentielle mais retenu pour les autres scrutins
Share this post

Lire aussi...