Faux!


Depuis quelques jours, un document prétendument émanant du "United States Department of State Secretary Of State Office" circule sur les réseaux sociaux, abordant la question de l'assassinat de l’opposant Chérubin Okende Senga. La lettre affirme une implication directe des services de détection militaire anti-patrie de la RDC "DEMIAP" dans le meurtre. Face à la gravité des allégations, Lokuta Mabe a vérifié la véracité de ce document.

Les faits :

  • Le contenu de la lettre : La lettre suggère que l'Administration américaine aurait mené une enquête indépendante en collaboration avec leur ambassade à Kinshasa et conclu que DEMIAP est responsable de la mort de Chérubin Okende.
  • L'intervention de Lokuta Mabe : Lokuta Mabe a pris les devants en interrogeant divers acteurs, notamment l'ambassade des USA en RDC, concernant l’autheniticité de cette lettre.

La vérification :

  • Après avoir contacté l'ambassade américaine à Kinshasa, Lokuta Mabe a obtenu une réponse claire : le document est un faux. L'ambassade a nié avoir connaissance d'une telle lettre et a confirmé qu'aucun document de ce genre n'avait été émis par le Département d’Etat.
  • De plus, la lettre contient plusieurs incohérences stylistiques et grammaticales qui ne correspondent pas au format standard et au ton formel typiquement employés par le Département d'État américain.
  • Le contexte actuel autour de la mort de M. Chérubin Okende montre que son autopsie a été menée avec la collaboration d'experts internationaux, y compris de la MONUSCO. Le fait que le document omette cette information cruciale jette un autre doute sur son authenticité.

Autre chose à savoir:

Diverses interrogations demeurent sans éclaircissement à ce jour. Un article de Jeune Afrique suggère que des documents consultés révèlent qu'Okende aurait été étouffé avec un sachet sur la tête. Cependant, les enquêtes officielles se poursuivent, et il est crucial de patienter jusqu'à leurs conclusions pour obtenir des réponses précises.

Alors que la tension monte à la suite du tragique décès de l’opposant, il est essentiel de s'appuyer sur des informations authentiques et vérifiées. Ce document, malgré sa circulation rapide sur les réseaux sociaux, a été identifié comme étant un faux.