Elections en RDC


La RDC s'apprête à organiser des élections générales dont la présidentielle le 20 décembre prochain. A quelques jours du début de la campagne électorale, la tension monte. Nombreux sont ces acteurs politiques, qui haussent le ton en faveur de l’un ou l’autre camp … au point de se livrer à certains discours incitant à la haine ou encore au tribalisme. Sango ya Bomoko, un programme qui lutte contre les discours de haine, tribalistes et la désinformation, vous présente sa nouvelle note d’alerte, qui revient sur la récente déclaration du gouverneur du Kasaï-Central.

Une vidéo fait le tour des réseaux sociaux en République démocratique du Congo (RDC). On y voit le gouverneur du Kasaï-Central, John Kabeya, affirmer « Si vous voulez obtenir des voix, allez dans d’autres provinces, parce que cette province (Kasaï-Central) appartient à Tshilombo », en Tshiluba, l’une des quatre langues nationales du pays. Ces propos ont été prononcés devant une foule, lors d’un rassemblement public à Kananga. 

Les propos ont suscité beaucoup de réactions dans la communauté pour dénoncer les propos « tribalistes » du gouverneur de la province. Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication (CSAC) a qualifié ces propos comme étant des propos incitant à la haine tribalo-régionaliste poussant à l’exclusion et à la discrimination. 

« Dans une démocratie, de tels discours sont jugés inadmissibles », a immédiatement dénoncé le bureau du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel et de la Communication ( CSAC). Le CSAC affirme que ces propos rappellent une période sombre de l’histoire du pays, caractérisée par un parti unique. 

Selon Lydie Kapinga, experte en éducation et information électorale l’article 29, alinéa 3 de la loi électorale n° 22/029 du 29 juin 2022 stipule que « les réunions électorales se tiennent librement sur l’ensemble du territoire national ». 

Elle rappelle de ce fait, « chaque candidat est libre de battre campagne dans sa circonscription électorale sans être inquiété. En ce qui concerne les candidats Président de la République, leur circonscription électorale c’est toute l’étendue de la République. C'est-à-dire toutes les 26 Provinces de la RDC ». 

L’article 34 de la même loi interdit les propos susceptibles d’inciter au mépris envers les tiers, à la haine, au racisme, au tribalisme ou à tout autre fait prévu et réprimé par les lois de la République. « Les candidats s’expriment librement au cours de leur campagne électorale », conclut cet article.

Note d'alerte #7 (1) by Infos Actualite.cd on Scribd