Skip to content Skip to main navigation Skip to footer

Réseaux sociaux

Un vieux tweet de Kabund sorti de son contexte sur les réseaux sociaux

Une capture d’écran attribuée à Jean-Marc Kabund circule sur les réseaux sociaux et particulièrement dans différents groupes Whatsapp depuis sa destitution au poste de premier vice-président de l’Assemblée nationale. Ce Tweet qui suscite de la polémique a, bel et bien, été posté par Jean-Marc Kabund, mais en date du 10 juin 2019.

Nous l’avons repéré dans la catégorie : “Tweets et Réponses” du compte de Jean-Marc Kabund (@kabund_jmkkrock).

Dans quel contexte avait-il fait ce Tweet?


Lundi 10 juin 2019 (date de la publication de ce tweet), des centaines des militants de l’UDPS avaient manifesté devant le siège du parlement à Kinshasa. Pour cause, la motion incidentielle initiée par le député Henry Thomas Lokondo contre les ordonnances du Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, sur la nomination des membres des conseils d’administrations de la société Nationale des chemins de fer du Congo (SNCC) et de la générale des carrières et des mines (Gécamines), motion qui avait été soumise au débat à l’Assemblée Nationale par le bureau de la chambre basse.


Pour ces combattants, le bureau de l’Assemblée nationale avait fait sciemment passer cette motion afin de ridiculiser le Chef de l’Etat. On pouvait entendre des champs hostiles à la présidente de la chambre basse, Jeanine Mabunda.


Cependant, même Jean-Marc Kabund, président intérimaire du parti de Félix Tshisekedi avait été pris à partie par les militants à son arrivée. La foule scandait au rythme de « Tango mosusu ndoki yeyo ndoki yeyo » entendez par là « c’est peut-être lui le sorcier, c’est bien lui le sorcier » ou encore « Bimaa Bimaaa » soit « foutez le camp ».

On peut voir la scène à travers ce tweet.

https://twitter.com/CMumbanda/status/1138135285110366209?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1138135285110366209%7Ctwgr%5E&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.politico.cd%2Fencontinu%2F2019%2F06%2F10%2Fjean-marc-kabund-conspue-par-la-base-de-ludps-au-palais-du-peuple.html%2F43060%2F

C’est ainsi qu’il avait twitté, après avoir été pris à partie au Palais du peuple par les militants de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), où il assume la fonction de président a.i.

Sur les réseaux sociaux ce tweet de Kabund a été déplacé de son contexte. Destitué le 29 mai 2020 de son poste de 1er vice-président de l’Assemblée nationale à l’issue d’une séance électrique, lors de laquelle une bagarre a même éclaté, certains contextualisent cet ancien tweet à la situation que traverse le député Jean-Marc Kabund actuellement. Ce qui n’est pas logique vu que ce tweet date du 10 juin 2019.