More

    Covid-19 : non, les personnes vaccinées ne sont pas les principaux agents de contamination pour les autres

    À travers des groupes WhatsApp, des messages ont circulé et continuent d’être propagés sur le fait que les personnes qui sont déjà vaccinées sont celles qui contaminent les autres. 

    Dans le groupe WhatsApp dénommé « Sujet du jour officiel », avec notamment une capacité de 175 membres, en grande majorité des acteurs sociaux et politiques qui y partagent leurs activités, on peut lire ce message partagé par un des membres :

    « …Les personnes vaccinées sont celles qui meurent chaque jour. Et ces personnes sont celles qui contaminent les autres qui n’ont pas encore reçu ce vaccin » lit-on dans ce message posté le 15 août 2021 dans ce groupe WhatsApp.

    Une affirmation sans fondement selon les spécialistes

    Selon Joseph Anovel, Médecin des hôpitaux militaires dans la région du Katanga, précisément à l’hôpital militaire de la Ruashi, dans la ville de Lubumbashi, il s’agit plutôt d’une campagne de diabolisation de la vaccination, car selon lui, rien ne peut prouver scientifiquement que les personnes vaccinées sont les vecteurs de contamination.

    « Ce n’est pas correct ce qui se raconte sur les personnes vaccinées, c’est en fait une campagne de diabolisation du vaccin contre covid-19. Il faut dire que la vaccination n’empêche pas nécessairement les chances de contracter la maladie, mais elle diminue les risques de faire la forme sévère ou grave de la maladie au cas où on la contracte à nouveau. Aussi, la vaccination présente un second avantage, c’est qu’une personne vaccinée a dix, voire douze fois moins de chance de contaminer d’autres personnes au cas où elle contracte covid-19 », explique à Lokuta mabe, ce mardi 17 août 2021, Joseph Anovel, médecin dans plusieurs hôpitaux de Lubumbashi et particulièrement à l’hôpital militaire de la Ruashi.

    Troisième vague de la pandémie de Covid-19 en RDC

    Selon le site www.letemps.ch qui s’interroge sur pourquoi autant de personnes parmi les nouveaux cas positifs, celui-ci évoque l’Agence de santé anglaise (Public Health England) qui a constaté, dans d’un rapport publié en février en Israël, sur les 117 personnes mortes du variant Delta de Covid-19, 50 avaient reçu leurs deux doses de vaccin. Selon les experts cités par ce rapport, cette conclusion était hâtive et est le résultat d’une lecture publiée à la hâte. 

    « Il faut déjà rappeler que la vaccination contre la Covid-19 n’empêche ni d’être porteur ni d’être contaminé » peut-on lire dans ce rapport, publié par ce site.

    La République Démocratique du Congo traverse une période de troisième vague de la pandémie de Covid-19, des rumeurs continuent d’enflammer la toile, et les auteurs ne visant qu’à désorienter la population face à la nécessité de se prononcer positivement sur la vaccination contre cette maladie.

    Dans son rapport publié le 28 juin 2021, l’Institut Pasteur affirme que les personnes non vaccinées ont 12 fois plus de risque de transmettre le virus que les personnes vaccinées. C’est pourquoi le port de masque et le maintien des gestes barrières sont toujours recommandés. Pour l’institut Pasteur repris dans ce rapport, la vaccination protège essentiellement contre les formes graves de la maladie. Des résultats d’études cliniques ont aussi montré que la vaccination protégeait à 90% contre une infection asymptomatique.

    José MUKENDI

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    *

    code