More

    Covid-19 : une personne vaccinée peut-elle développer la maladie ? Le docteur Muyembe précise

    Commentant l’article du média en ligne Actualité.CD du 15 Juillet dernier sur la rupture de stock du vaccin AstraZenaca, un internaute, sur le réseau social Facebook, affirme dans son commentaire qu’une personne vaccinée peut encore contracter la maladie.

    « et si vous remarquez bien, à chaque vaccination, un nouveau variant apparaît et plus contagieux que le précédent. En y pensant bien, ils doivent s’ arrêter avant de nous plonger dans un chaos sans précédent. Et puis je me demande, le vaccin lui même sert à quoi, parce que la personne vaccinée peut encore contracter ce virus », commente un dénommé Mylord Ntambo.

    Au cours d’un point de presse tenu ce 28 juillet à l’INRB, le coordonnateur du secrétariat technique de la riposte contre la Covid-19 en RDC a répondu à la question de savoir si une personne vaccinée peut encore contracter la maladie.

    « Il y a deux hypothèses : quand vous recevez un vaccin, pour qu’il ait effet, ou qu’il devienne efficace, il faut attendre 8 à 10 jours. Mais il peut se faire infecter bien avant d’être vacciné, alors que la période d’incubation du virus est de 2 à 14 jours », a expliqué le docteur Jean-Jacques Muyembe.

    « Aussi, vous pouvez être vacciné mais attraper le virus et le développer, avant que le vaccin ne devienne efficace ou qu’il commence à faire effet », poursuit le médecin. 

    “Le vaccin évite une Covid grave”

    « Ce n’est pas que le vaccin n’est pas efficace. Le but du vaccin, c’est d’empêcher le développement d’une maladie grave. Ceux qui sont vaccinés ne feront pas une Covid grave. La mortalité sera également réduite », a conclu le coordonnateur de la riposte en RDC  . 

    Comme c’est également repris dans cet article du média en ligne congolais Actualité.CD.

    La RDC a reçu ce vendredi plus de 51.000 doses de vaccin Astra Zeneca. Elles sont destinées à assurer la seconde injection de la majorité des personnes ayant déjà reçu leur première dose dans le cadre de la campagne de vaccination lancée le 19 avril 2021.

    C’est un don du Royaume-Uni à travers le mécanisme COVAX, un partenariat entre la Coalition pour les Innovations en matière de Préparation aux Epidémies (CEPI), Gavi, l’UNICEF et l’OMS. 

    Thérèse Ntumba

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    *

    code