Skip to content Skip to main navigation Skip to footer

Nous avons vérifié pour vous

Non, une journaliste de RFI n’a pas dit que Kabila était parti en exil

Un audio partagé dans des groupes Whatsapp en République  démocratique du Congo avec au moins 250 membres est attribué à Sonia Rolley, journaliste et correspondante permanente de Radio France Internationale en RDC. Pourtant, après avoir écouté plus d’une fois ces audios, la voix ne correspond pas à celle de la journaliste française. 

Selon le texte qui accompagne ces audios, il s’agit d’une conversation entre “Sonia Rolley et sa rédaction”. 

“Kabila est parti s’installer à Kolwezi pour traverser, je crois qu’il va s’installer en Russie (…) Kabila est parti, je pense qu’il ne rentrera plus”, conclut l’audio attribué à Sonia Rolley. 

“ #RDC : à tous ceux qui auraient un doute, non, je n’ai pas un accent belgo-congolais #fakenews…”,a écrit Sonia Rolley sur Twitter en ajoutant un lien qui conduit vers ses productions RFI où l’on peut écouter sa voix. 

En parcourant les productions radiophoniques de la journaliste sur le site de RFI, l’on comprend vite qu’il ne s’agit  pas de la voix de Sonia Rolley.

Démenti de Sonia Rolley 

“ #RDC : à tous ceux qui auraient un doute, non, je n’ai pas un accent belgo-congolais #fakenews…”, a écrit Sonia Rolley sur Twitter en ajoutant un lien qui conduit vers ses productions RFI où l’on peut écouter sa voix.

Lokuta, Pius Muabilu ne s’est pas moqué du FCC dans un de ses tweets

La capture d’écran d’un post Twitter qui circule sur les réseaux depuis ce matin du mercredi 25 novembre 2020 attribuée à Pius Muabilu, ministre de l’Urbanisme et Habitat, est un leurre. Le ministre Muabilu se dit être victime d’un piratage de son compte Twitter et ne reconnaît pas ce tweet qui a tendance à se moquer du Front Commun pour le Congo (FCC), la famille politique où il fait partie jusque-là.

Le ministre Pius Muabilu a clarifié sur Twitter que son compte a été hacké et annonce qu’il ne va plus s’en servir pour communiquer. Il promet de se doter d’un nouveau compte dès le vendredi de la semaine en cours.

“Je tiens à signaler à tous que mon compte Twitter a été Hacké (Hacker). Le dernier tweet ne vient pas de moi. Aussi, je ne publierai plus aucun message ici. Un nouveau compte vous sera communiqué par mes services de communication dès ce vendredi. #RDC PMMM”, indique un tweet du ministre Pius Muabilu, faisant allusion à la capture d’écran qui circule sur les réseaux sociaux.

Plusieurs personnalités publiques sont victimes de piratage des comptes Twitter, ce dernier temps. Sur les réseaux sociaux, certains se font attribuer des propos non tenus pour des raisons non élucidées. D’où la raison de bien vérifier les informations qui tombent sur des appareils électroniques via les réseaux sociaux.

Jordan MAYENIKINI

Lokuta, le général Baramoto n’est pas mort

La toile s’est enflammée ce lundi 16 novembre avec une folle rumeur sur la mort à Bruxelles du général Kpama Baramoto. Après vérification, le général Baramoto est vivant et bien portant en sa résidence du Quartier GB à Kinshasa. Depuis 2019, Baramoto est président de la commission défense, sécurité et frontières au Sénat.

Voici sa réaction sur les rumeurs qui circulent sur son décès. 

https://soundcloud.com/actualitecd/le-general-baramoto-est-vivant

L’ancien général Kpama Baramoto a été élu, le 4 décembre 2019, président de la Commission défense, sécurité et frontières au niveau du Sénat. Il est aujourd’hui du groupe politique Les Républicains. Très influent dans l’appareil sécuritaire sous Mobutu, Kpama Baramoto avait notamment dirigé la Garde civile. C’est également un ancien chef d’état-major général des ex-Forces armées zaïroises (FAZ). C’est depuis 2012 qu’il est de retour en RDC après environ quinze années d’exil.

Jordan MAYENIKINI

Faux, Equity Bank Congo n’a pas publié une offre de crédit allant de 1000 $ à 50 000 $

Equity Bank informe son aimable clientèle et l’opinion publique qu’un message circulant sur les réseaux sociaux faisant état d’une offre de crédit allant de 1000 USD à 50 000 000 USD n’émane pas de ses services. Cette offre paraît sous la dénomination de “ProCredit Bank”, aujourd’hui Equity Bank Congo.

Sur ce, des enquêtes sont diligentées afin d’en connaître les auteurs et de les traduire devant les instances judiciaires.

Equity Bank Congo invite la population à plus de vigilance et à consulter ses différentes offres au sein de ses agences ou via ses canaux officiels et certifiés dont : le call center (+243 818302700) et son site internet (www.equitybank.cd).

Communiqué

LokutaMabe, le volcan Nyiragongo ne présente pas les risques imminents d’éruption (OVG)

Plusieurs publications Facebook relayent un article publié le 14 octobre par le média en ligne Goma Fleva, intitulé “Goma : le volcan Nyiragongo présente des risques imminents d’éruption selon plusieurs scientifiques”.

Des rumeurs sur une prochaine éruption volcanique du volcan Nyiragongo, un des plus actifs d’Afrique, circulent ces derniers jours sur les réseaux sociaux, principalement Facebook et Twitter, en République démocratique du Congo.

L’Observatoire volcanologique de Goma a démenti cette annonce alarmiste, qualifiée de “rumeurs fausses et non fondées”.

Le volcan Nyiragongo est situé dans l’est de la République démocratique du Congo.

Les rumeurs sur des risques imminents d’éruption suscitent la frayeur dans cette ville, a constaté un journaliste d’actualite.cd

L’Observatoire volcanologique de Goma (OVG) dément cette probabilité d’éruption

La seule station de surveillance de cette région, à savoir, la direction scientifique de l’Observatoire volcanologique de Goma (OVG), a diffusé un communiqué le 15 octobre pour démentir les “risques imminents d’éruption” annoncés par l’article de Goma Fleva.

“Ces rumeurs sont fausses et non fondées”, affirme Célestin Kasereka Mahinda, le directeur scientifique de cette structure, dans un communiqué que la rédaction de LOKUTA MABE a consulté.

A l’en croire, ces rumeurs viennent d’une “mauvaise traduction” de l’article de Science Mag par Goma Fleva.

“L’article parle des risques que présente le volcan Nyiragongo de manière générale et ne fait aucunement allusion à l’activité actuelle de ce volcan”, poursuit-t-il, invitant la population “de vaquer librement à ses occupations”.

“Les données instrumentales de l’OVG n’indiquent aucune anomalie pour les zones habitées”, assure-t-il, en rappelant que “le niveau d’alerte du volcan Nyirangongo reste le jaune: vigilance”.