More

    Rien ne prouve que le vaccin Moderna reçu par la RDC a tué 5 personnes au Japon

    Une publication du média en ligne ACTUALITE.CD sur Facebook, un internaute affirme dans son commentaire que le vaccin Moderna, réceptionné par la République démocratique du Congo le lundi 6 septembre dernier à Kinshasa, a été non seulement jeté au Japon à cause de ses effets secondaires, mais a également tué 5 personnes.

    « Ce vaccin Moderna que le Japon a jeté plus de deux millions de doses suite à ses effets secondaires qui ont coûté la vie à 5 japonais et aujourd’hui c’est envoyé au Congo », a écrit cet internaute le 07 septembre dernier.

    Y a-t-il eu des morts ? 

    Il y a des morts. Il n’y a pas eu cinq (5) morts comme affirme l’internaute dont le commentaire est repris ci-haut, mais plutôt deux personnes (de 30 et 38 ans) mortes après avoir reçu une deuxième dose d’un lot des doses contaminées du vaccin Moderna venu de l’Espagne (l’usine madrilène de Rovi qui sous-traite avec la firme américaine). Selon le gouvernement japonais cité par lemonde.fr, rien ne prouve jusqu’à présent que la mort de ces deux personnes fait suite à l’injection du vaccin Moderna du groupe américain.

    Trois types de vaccins sont utilisés au Japon 

    Le Japon utilise notamment Pfizer-bioNtech, AstraZeneca et Moderna. Le ministre japonais de la Santé, Norihisa Tamura, renseigne qu’au 8 août dernier, 991 personnes étaient mortes au Japon après avoir reçu le vaccin Pfizer-bioNtech et 11 après avoir reçu le vaccin Moderna. Avant d’ajouter qu’aucun lien de causalité n’a été établi entre les injections de ces vaccins et les décès jusqu’à présent.

    Moderna a été jeté au Japon à cause de ses effets secondaires ?

    Aucune preuve. Mais il a plutôt été suspendu pour des mesures d’enquête. En effet, le groupe pharmaceutique Takeda qui importe et distribue le vaccin du groupe américain Moderna au Japon a reçu une notification le 16 août dernier, qui fait état de la découverte de « matières étrangères » dans 39 flacons, provenant d’un lot de 57 000 bouteilles soit environ 570 000 doses.

    De ce fait, le Japon déclare le 26 août dernier, la suspension préventive des injections de trois lots de Moderna après la découverte de matières étrangères dans deux autres lots, soit 1,63 million de doses. Il suspend le 30 août dernier, 1 million supplémentaire de flacons de Moderna après la mort de deux (2) personnes.

    En ce qui concerne la nature de ces corps étrangers, le ministère de la Santé du Japon indique par ailleurs qu’une enquête est en cours.

    Tous les lots du vaccin Moderna ne sont pas concernés

    Il n’y a présentement aucun autre pays qui a notifié le même problème que le Japon, tous les cas identifiés sont de l’archipel. Les lots concernés sont, d’après la firme espagnole Rovi qui conditionne les vaccins Moderna pour les territoires outres que les USA,  uniquement ceux qui étaient destinés au Japon. La Corée du Sud a, à son tour, fait savoir qu’elle n’est pas touchée par ce problème.

    Les pays qui utilisent moderna en ce moment 

    Le vaccin Moderna est utilisé dans 63 pays actuellement (donnée datant du 29 juillet 2021).

    Le Programme Elargi de Vaccination (PEV) et le secrétariat technique de la riposte contre la Covid-19 en RDC n’ont notifié aucun décès causé par l’administration des doses des vaccins utilisées (AstraZeneca et Moderna) en République démocratique du Congo.

    Christian Malele, stagiaire IFASIC

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    *

    code